« Images des comportements sous l’Occupation ». Un ouvrage collectif

Nous reproduisons ci-dessous, avec son accord, le compte rendu très complet que Cécile Vast a rédigé et publié sur son blog autour d’un livre auquel elle a contribué. Les notions de mémoires, de transmission et d’idées reçues figurent dans le sous-titre de l’ouvrage et en constituent la colonne vertébrale à propos d’un moment historique et d’une thématique qui demeurent l’objet de représentations dominantes qui sont problématiques et qui méritent d’être déconstruites, interrogées et mises à distance. Lire la suite

Germaine Tillion : expérience et connaissance. Retour(s) sur une exposition

par Cécile Vast (docteure en histoire)

avec la collaboration de Vincent Briand, attaché de conservation du patrimoine, Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon

Novembre 2014 : Anise Postel-Vinay dépose au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon une lourde pile de dossiers… Les documents envoyés par ses soins au musée complètent le fonds éponyme de sa compagne de déportation, Germaine Tillion… Lire la suite

Un passé à questionner plutôt qu’un récit du passé

présenté par Charles Heimberg (Université de Genève)

Deux prises de position publiées récemment sur le site du journal Le devoir, de Montréal, rendent compte d’un problème qui se pose en amont de toute histoire scolaire : passe-t-elle d’abord par un récit ou par une forme de problématisation ? Lire la suite

La Résistance et le politique : échos d’une table ronde à Besançon en septembre 2015

publiés sous la direction de Cécile Vast (docteure en histoire)

L’histoire des idées et des courants politiques de la Résistance, comme celle des programmes et des projets élaborés dans la clandestinité, est une histoire connue et défrichée de longue date. On peut mentionner, à titre d’exemples, la thèse d’Henri Michel (Les courants de pensée de la Résistance, 1962) ou les travaux de Diane de Bellescize (Le Comité général d’Études dans la clandestinité, 1979) et de Claire Andrieu (Le Programme commun de la Résistance, 1984).

Depuis les années 1980, les recherches ont voulu insérer la Résistance dans une approche socio-culturelle. La publication en 2006 du Dictionnaire historique de la Résistance, ouvrage collectif dirigé par François Marcot, en reflète ainsi l’un des aboutissements. Les études les plus récentes s’inscrivent dans ce prolongement, et tentent d’appréhender le phénomène sous l’angle d’une histoire sociale et culturelle du politique. Lire la suite

Du bon usage de la Résistance…

par Cécile Vast (docteure en histoire), le 14 novembre 2015

Sans doute, dans les jours à venir, et déjà maintenant, les usages de la Résistance risquent-ils de se multiplier. Quelques précautions et beaucoup d’humilité s’imposent pourtant. Si l’histoire peut aider à comprendre et à mettre en perspective les événements du présent, les expériences du passé ne permettent pas toujours d’apporter les réponses et les certitudes dont nous avons besoin aujourd’hui. Il faut essayer de se garder des fausses analogies, des similitudes trompeuses et des schémas explicatifs traditionnels qui, certes, rassurent, mais qui, parfois, ne suffisent pas, ne suffisent plus. Lire la suite

Mourir à Mattmark

Le premier billet de cette catégorie consacrée à l’actualité de l’histoire et de sa didactique évoque un ouvrage et un anniversaire qui incarnent ces pans oubliés de l’histoire dont l’occultation et l’ignorance n’aident pas à comprendre le monde tel qu’il a été et tel qu’il est…

Mourir à MattmarkToni Ricciardi, Sandro Cattacin, Rémi Baudouï, "Matmark, 30 août 1965,. La catastrophe", zurich & Genève, Seismo, 2015.

 

Lire la suite