La confusion des guerres mondiales comme obstacle à l’intelligibilité du XXe siècle

par Laurence De Cock et Charles Heimberg

Source : En Jeu. Histoire et mémoires vivantes, revue de la FMD, n° 3, juin 2014.

Évolution et durée, rupture et continuité, récits et tableaux : la sélection, l’organisation et la construction des savoirs historiens à enseigner et faire apprendre dans le cadre scolaire ne vont pas de soi. Sur le plan des échelles temporelles et sur celui des périodisations, les regards croisés des historiens et la variation de leurs focales d’observation enrichissent les interprétations et multiplient les questionnements possibles. De l’histoire locale à l’histoire globale, les objets d’investigation sont désormais construits, scrutés, tordus dans toutes les directions susceptibles de multiplier les angles d’intelligibilité. Les guerres mondiales n’ont pas échappé à ces renouvellements historiographiques. Lire la suite