Pour une dimension citoyenne de l’École qui fasse questionner, apprendre, réfléchir…

par Laurence De Cock et Charles Heimberg

Source : En Jeu. Histoire et mémoires vivantes, revue de la FMD, n° 7, juin 2016.

Lorsque surviennent des événements tragiques, comme avec les récents attentats en France et en Belgique, et au-delà de la gestion immédiate de l’émotion et des inquiétudes qu’ils suscitent, l’École est à la fois interpellée et encline à développer des stratégies relevant d’une volonté aussi bien de prévention que de prescription d’un « vivre-ensemble ». Or, celle-ci est davantage fondée sur des injonctions et des rituels que sur des apprentissages de sciences sociales susceptibles de contribuer, dans une perspective d’émancipation, à construire les possibles d’un lien social pour l’avenir. Lire la suite

L’élémentation des savoirs

En 2008, Jean-Pierre Astolfi (1943-2009), didacticien des sciences, a incité à dépasser la fausse opposition entre apprentissages disciplinaires des savoirs et connaissances des modalités les rendant possibles, comme si nous pouvions travailler les uns sans les autres. Il s’est référé pour cela à un concept issu des réflexions des Révolutionnaires français qui voulaient mettre rapidement en application le principe du droit de tous à l’instruction publique primaire : l’élémentation des savoirs. Lire la suite