Marc Ferro : « L’histoire, pour la rendre objective, il faut qu’elle soit plurielle. »

Au cours d’un récent entretien radiodiffusé en février 2018, Marc Ferro s’est exprimé sur son parcours et sa conception de l’histoire. Il a notamment insisté sur la nécessaire pluralité des sources et l’importance de les croiser pour pouvoir construire de l’histoire. Il a aussi évoqué ce qui distinguait l’histoire scolaire au service de l’unité nationale de l’histoire issue de la recherche, l’histoire fondée sur des mythes de l’histoire qui permet de comprendre les sociétés. Continuer la lecture

« Tout le monde pense en histoire », écrivait Henri Moniot (1935-2017) en 1994

En 1994, dans un texte intitulé Les paysages variés de l’enseignement de l’Histoire, l’historien africaniste et didacticien de l’histoire Henri Moniot, récemment disparu (1935-2017), évoquait les problèmes posés à l’étude de l’enseignement et apprentissage de l’histoire à l’école dans des termes pionniers. Continuer la lecture

Trois « générations » de didactique

Dans un récent recueil d’articles réédités (Pourquoi et comment devenir didacticien?, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2016), Jean-Paul Bronckart évoque trois « générations » de didactique. Voyons ce qu’elles sont pour nous permettre de réfléchir à ce qu’il en est pour la didactique de l’histoire.

pourquoi-et-comment-devenir-didacticien Continuer la lecture

« L’Europe n’a pas de racines, chrétiennes ou autres, elle s’est faite par étapes imprévisibles… »

« L’Europe n’a pas de racines, chrétiennes ou autres, elle s’est faite par étapes imprévisibles, aucune de ses composantes n’étant plus originales qu’une autre » .

Paul Veyne, Quand notre monde est devenu chrétien (312-394)

Le concept de « racine » associé à l’histoire et aux références au passé est un lieu commun que le savoir historien ne valide pas. Continuer la lecture

L’élémentation des savoirs

En 2008, Jean-Pierre Astolfi (1943-2009), didacticien des sciences, a incité à dépasser la fausse opposition entre apprentissages disciplinaires des savoirs et connaissances des modalités les rendant possibles, comme si nous pouvions travailler les uns sans les autres. Il s’est référé pour cela à un concept issu des réflexions des Révolutionnaires français qui voulaient mettre rapidement en application le principe du droit de tous à l’instruction publique primaire : l’élémentation des savoirs. Continuer la lecture

Dans les « Annales. Histoire, Sciences Sociales », quelques extraits d’un dossier « Recherche historique et enseignement secondaire » et de sa présentation

Cette rubrique de la catégorie Verbatim ne pouvait pas mieux s’ouvrir qu’avec une solide réflexion sur la transmission scolaire de l’histoire publiée dans une revue scientifique de référence, qui plus est en donnant la parole à des enseignant-e-s-chercheur-e-s. Continuer la lecture