La Révolution française dans les récits d’élèves : quelques indices de la (dé)politisation d’un événement historique

par Laurence De Cock, professeure en lycée à Paris et Université Paris-Diderot

L’enquête : objectifs et méthode

La Révolution française est le moment patrimonial idéal-typique de l’histoire scolaire. Conçue comme la matrice d’une éducation politique, l’étude de la Révolution française constitue, à chaque palier de la scolarité française, un moment phare de l’année scolaire. Événement dramatique par essence, constitutif du modèle républicain actuel, événement jouissant d’une permanente visibilité dans l’espace public, cette révolution, entièrement tendue vers sa finalité civique s’enseigne du primaire au lycée comme un passage obligé de l’intelligence du passé national [1]. Continuer la lecture